2022 : un millésime miraculeux et qui s’annonce comme exceptionnel - Château Brown
Actualités

2022 : un millésime miraculeux et qui s’annonce comme exceptionnel

Mercredi 5 avril

Retour

Après avoir évité de justesse de nouvelles gelées printanières début avril (5-6-7), après avoir subi un mois de mai très sec, le mois de juin fut bien arrosé (110mm) et heureusement, car la suite fut bien plus chaude et sèche.

 

En effet, plus une seule goutte d’eau de la fin du mois de juin jusqu’au 14 août, une éternité pour nos pieds de vignes mais la force de notre grand terroir a brillé de nouveau. Sous ces graves drainantes, les racines de nos pieds de vignes suffisamment développés ont su trouver leur besoin en eau dans nos argiles profondes, indispensable pour résister à la chaleur et à cette interminable sécheresse estivale. Mais l’avance accumulée au printemps fut réduite durant cette période stressante pour le végétal. Heureusement que les pluies de la mi-août ont relancé la maturation de nos baies.

 

Dès le 25 août, nous avons pu lancer la cueillette de nos raisins blancs et exceptionnellement, nous avons vendangé simultanément les sauvignons blancs et les sémillons. 1er constat lors des 1ers pressurages de nos blancs, les rendements seront faibles mais les jus prometteurs. Les merlots furent ramassés précocement également mais à maturité souhaitée entre le 13 et le 16 septembre sous un soleil radieux et nos cabernets sauvignons ont pu maturer jusqu’au 26 septembre. Vous l’aurez compris, des vendanges précoces mais plaisantes tant les conditions climatiques furent bonnes, accompagnées d’un état sanitaire juste remarquable. Même constat sur nos cabernets sauvignons que sur nos sauvignons blancs où la taille des baies ressemblait plus à des baies de cassis qu’à des baies de raisins.

 

Lentement, nous voyons se profiler au cours de l’élevage un très très beau millésime mais malheureusement, vous l’aurez compris, avec un volume réduit de plus d’un tiers. 2022 restera un millésime miraculeux tant les à-coups climatiques furent importants et nombreux mais au final, ce millésime va sans aucun doute rentrer dans la cour des très grandes années.

Retour