Actualités

Millésime 2020, premier bilan

11 septembre 2020

Retour

2020 sera un cousin germain du 2019

En termes de climatologie, des ressemblances avec le millésime 2019 se dessinent.

Des températures élevées dès le début de l’année ont accéléré la pousse de la vigne. Le débourrement de la vigne a notamment été très précoce suite à un mois de février très doux.

Le printemps a été une étape décisive. Difficile et très humide. La pluviométrie a été particulièrement importante.

« Cela devient récurrent tous les ans. L’humidité s’installe à partir de mai – juin, puis vient la sécheresse. Fin juin arrive une sécheresse qui perdure jusqu’au début des vendanges et qui permet d’atteindre une maturité extrême. » Bruno Patrouilleau

Comme en 2019, pendant la floraison, la pluie a provoqué des phénomènes de coulure sur nos cabernets sauvignon, provoquant une petite baisse de rendements.

Nous avons ensuite réussi à contenir la pression maladie liée à cette humidité, malgré une forte pression mildiou et oïdium.

Pour la suite, les conditions climatiques cet été ont vraiment été excellentes : ensoleillement et pluie au bon moment (fin juillet : 45 mm).

 

Des vendanges historiquement précoces

Nous avons commencé le ramassage des cépages blancs dès le mercredi 26 août, avec le Sauvignon Blanc : des vendanges historiquement précoces. Nous avons terminé avec nos Sémillons le lundi 7 septembre.

Les rendements pour les blancs sont un peu moins généreux que l’année dernière.

En 2019, nous étions à 48 hl/ha ! Cette année nous revenons sur des rendements plus classiques à 38 hl/ha.

Pourquoi ? Alors qu’au premier abord la climatologie ressemble fortement à 2019 ?

« La sécheresse est sans doute arrivée plus tôt et les cépages blancs sont arrivés rapidement à maturité, les baies étaient alors gorgées de sucres mais moins pulpeuses. » Bruno Patrouilleau

À la dégustation les jus des sauvignons blancs sont très aromatiques avec des notes d’agrumes, de fruits exotiques et de fleurs de Lila.

Les jus démarrent dès à présent leur fermentation en barriques, et pendant ce temps, nous nous tenons prêts pour la suite des vendanges des cépages rouges!

L’arrière-saison est encore très sèche. Les journées sont ensoleillées, les nuits et les matinées sont fraîches. Les cépages rouges sont en parfait état sanitaire à ce jour, mais il nous faut encore quelques jours afin que les merlots soient parfaitement mûrs.

Après analyse, certaines parcelles de Merlot atteignent un bon équilibre acidité, sucre & pH, et seront ramassées dès mardi 15 septembre !

Mais pour la grande majorité des Merlots nous attendrons la semaine du 20 septembre, car les peaux sont encore un peu épaisses.

Quant au Cabernet Sauvignon, notre cépage le plus tardif, il lui faut 2 à 3 semaines de plus ! Pour relancer sa maturité, nos vignes auraient besoin d’un peu d’eau (30 à 40 mm idéalement) ! À priori nos souhaits devraient être exaucés par Dame Nature au vu des prévisions météo de la semaine prochaine.

2020 c’est en tout cas un nouveau grand millésime qui prend forme.

Retour